Automne 2019 | Petite révision à l’usage des managers

Petite révision à l'usage des managers.

Par Bernard JOURDAN, le 28/10/2019

Qui suis-je ?

  • J’anticipe tout ce que je peux  : les évolutions des métiers, les changements de politique de mon entreprise, les conséquences des réorganisations en interne, le départ d’un collaborateur, ma propre évolution, les réactions de mon équipe…
  • Je donne une place à tous mes équipiers
  • Du chef, je conserve le sens de l’organisation et des priorités, plutôt que le mode directif
  • Je ne me prends pas au sérieux et peux facilement rire de moi
  • L’expression “manager” me fait sourire mais je sais que le seul responsable à bord, c’est moi !
Les trois conseils d'axom au manager débutant.

Les 3 conseils d'axom au manager débutant

  • Anticipez le plus possible et ne laissez rien au hasard
  • Déléguer, c’est bien, contrôler, c’est mieux !
  • Essayez d’impliquer tous vos équipiers dans vos décisions

Anticiper

  • Prenez le temps de préparer et d’organiser le travail
  • Ayez toujours un plan B, voir C afin d’avoir toujours en tête des scénarios de substitution
  • Sachez abandonner si l’objectif n’est pas réaliste

Déléguer

  • Vérifiez que votre équipier a les compétences nécessaires. Sa motivation seule ne suffira pas. C’est un bon carburant quand il est additionné au savoir-faire. La motivation seule, si elle ne s’accompagne pas de la réussite, conduit au découragement et à l’indifférence.

Impliquer

Faites preuve de fermeté et de bienveillance.
  • La fermeté prouve qu’il y a un Capitaine à bord
  • La bienveillance pour que la chaleur humaine soit le ciment de votre équipe
Le manager doit savoir éviter certains pièges.

Le manager est celui qui a la responsabilité d'une équipe et qui l'assume.

Lister ses qualités serait long et fastidieux alors voyons ce qu’il faut éviter.

"Vachement sympa mais il ne savait pas prendre une décision".

Quand la météo se fâche, il est important de savoir prendre des décisions. Cela rassure l’équipage de savoir qu’il y a quelqu’un à la barre. Le seul risque est de se tromper. Dans ce cas, sachons avoir des doutes et en débattre avec l’équipe. Le manager n’est pas celui qui a réponse à tout.

"Il avait peur de tout".

Évaluer les risques est une nécessité quand on manage. On ne doit pas embarquer ses équipiers dans des voies à risque. Néanmoins, l’excès de prudence frustrera les meilleurs, ceux qui aiment les défis, les challenges et ont soif d’entreprendre. L’audace doit aussi trouver sa place dans le référentiel du manager. De plus, si la prudence masque un manque de compétence, deux solutions s’offrent à vous : dites-le à vos équipiers – ils apprécieront ce geste comme du courage et vous vous rapprocherez d’eux, ou faites un autre métier qui vous convienne mieux et vous apporte du bonheur. 

"Il était très autoritaire et on ne savait pas ce qu'il pensait".

Si vous êtes dans ce cas, faites preuve de courage en dévoilant une partie de votre personnalité, en expliquant vos comportements, surtout ceux qui déroutent et interrogent votre équipe. On dit parfois qu’un bon manager ne doit pas se distinguer de ses équipiers vue de l’extérieur. Je vous laisse méditer sur ce principe qui ne s’est pas démenti pour avoir croisé la route de centaines de managers.

"Les TIG (*), c'était pas pour lui".

N’attendez pas des bravos parce que vous videz une poubelle ou que vous passez la lingette sur les ronds de café de la salle de réunion. Votre geste n’aura échappé à personne et votre simplicité vous rapprochera de votre équipe. Attention toutefois à ne pas se transformer en larbin de l’équipe au détriment de votre mission. 

(*) : Travaux d’Intérêt Généraux

"Il nous a épuisés par ses challenges incessants et ses défis personnels".

Votre équipe n’est pas un outil dédié à votre promotion et à la valorisation de votre image personnelle. Si le surrégime imposé à vos équipiers les a fait sortir de leur zone de confort, il sera honnête de leur rétribuer leur part de succès. Un bref examen de conscience vous permettra de vous situer par rapport à ce verbatim. 

Ce qu'il faut s'efforcer de faire

"S'il m'appelle parce qu'il a créé sa boite, je quitte tout et démarre avec lui".

On recueille rarement les hourras et les vivats lorsqu’on est aux commandes d’une équipe. Cela peut arriver mais c’est assez rare. En revanche, lorsqu’on a été manager d’une équipe et que vos ex-compagnons tiennent des propos comme celui-ci alors on peut se dire qu’on a été un bon manager.

"Il savait créer et maintenir une bonne ambiance, du coup, tout le monde avait envie de s'impliquer".

A l’idée de venir travailler avec vous, vos équipiers sont-ils motivés? La question appuie là où ça fait mal mais elle est essentielle. L’écart d’efficacité entre une équipe motivée et une autre qui ne l’est pas, c’est simplement l’espace entre le succès et la défaite, le monde du sport collectif le sait bien.

Quelques idées à ce sujet :

  • Veillez à ne pas accorder de privilège. Tout le monde doit faire son taf.
  • Le café doit être bon, les bureaux lumineux, l’environnement de travail agréable, les pauses reposantes, les temps pour soi vraiment pour soi… Battez-vous pour ça !
  • Démystifiez votre personnage, expliquez vos réactions, surtout quand elles sont négatives, créez les conditions qui permettent à vos équipiers de se connaître au-delà des procédures de travail.
  • Veillez à la qualité des outils, à l’ergonomie des applications, à la fiabilité des reportings

"Il était au courant de ce que chacun faisait".

On dit parfois qu’un bon manager ne doit rien faire… d’autre que regarder, observer, comprendre. Que ses yeux et ses oreilles doivent être beaucoup plus sollicités que ses mains. Il n’en reste pas moins qu’un manager qui est capable de décrire ce que son équipier a fait, les difficultés qu’il a rencontrées, les succès obtenus, marque un point décisif dans la confiance qu’on lui témoignera. “Il savait ce que chacun faisait” est un des plus beaux compliments qu’un manager puisse entendre.

Cet article vous a plu ?

PARTAGEZ-LE !

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*